HOSTEL CHAPITRE II   -   Hostel part II
 
Annee
Duree
Genres
Pays
Réalisateurs
Acteurs
Notes rédactions
Notes visiteurs
0 commentaire(s)
2007
1h34
Lauren German - Roger Bart - Heather Matarazzo - Bijou Phillips - Richard Burgi - Edwige Fenech - Ruggero Deodato.

LISTE DES CRITIQUES
Critiqué par Celticxoan le 16/11/2008 Note :   Lire sa critique  
Critiqué par CAMIF le 16/11/2008 Note :   Lire sa critique  
Critiqué par fear le 17/11/2008 Note :   Lire sa critique  
Critiqué par fear
836 critique(s)
Voir toutes ses critiques
 
« Hostel 2 » est une pension complète au pays de l’inutile. Suite identique mais sans surprise et au final navrant, Roth se fiche de son public mais pas de son compte en banque …
 
On prend les mêmes et on recommence. Optant pour la simple variation propice aux suites, Roth nous fait le coup de Saw et tente de s’en mettre plein les poches. Le troc testicules-nibards est-il probant ? …

COMMERCE

Comme ce fut le cas dans le premier, l’argent et son pouvoir, la chute de l’importance d’une vie humaine était poussée dans une logique mercantile – très typé mafia & co -. Dans cette mondialisation de la souffrance, on entrevoit un point de vue critique – avec de la dérision – qui tient de la mauvaise foi.
En effet, Roth n’a pas d’autres buts que de se goinfrer d’argent quitte à faire n’importe quoi, ce qui est un superbe point commun avec les bourreaux du métrage.

LA MALEDICTION DE LA SUITE

Le numero 2 est souvent l’occasion de tuer une réputation. Dans la lancée du premier opus, la redite paraît inévitable. Les héroïnes sont d’une platitude similaire à celle de l’encéphalogramme de Paris Hilton et il faut attendre 50 minutes pour que l’on sorte d’une torpeur quasi-catatonique.

Après cette entrée en matière franchement longue, on retrouve l’usine. Bon quelques trucs gores – la première torture est assez marrante – et surtout un humour franchement déplacé. Le tout tourne alors au n’importe quoi avec une échappatoire pseudo-psychologique déplorable.
 Iken-eiga (2007) © tous droits réservés | ADMIN