STARCRASH- LE CHOC DES ETOILES   -   Scontri stellari oltre la terza dimensione
 
Annee
Duree
Genres
Pays
Réalisateurs
Acteurs
Notes rédactions
Notes visiteurs
0 commentaire(s)
1979
1h27
Caroline Munroe - Marjoe Gortner - David Hasselhoff - Joe Spinel

Résumer un film aussi foutraque que Starscrash, c’est comme tenter de vaincre l’apesanteur sur une planète qui en est dépourvue, comme résoudre le mystère du Big Bang avec un moteur diesel, comme deviner ce qui se cache sous les jupes du Pape, c’est une gageure !
Mais essayons :

Stella et Akton tentent d’échapper à quoi ? La police ? des voleurs ? des mécréants ? On ne sait trop, probablement un peu des trois. En tout cas ce qu’il y a de sûr, c’est qu’ils tentent de s’échapper et par la grâce du Saint empire céleste, ils y arrivent ! Mais un temps seulement, vu qu’ils sont repris illico-presto par la police intersidérale du coin. Stella, qui est aussi intelligente qu’elle est canon, parvient à s’échapper. Après moult péripéties, elle apprend qu’elle et Akton sont désignés par l’Empereur galactique de tous les mondes connus, inconnus et même de ceux dont on ne soupçonne même pas l’existence (donc pas un empereur d’opérette le gars ! pour sauver le fils de ce dernier.
En effet, l’effroyable Dark Vador (euh non), l’effroyable Zarth Arn (rien à voir avec l’acide ribonucléique, encore qu’avec ce film on ne sait jamais) a attaqué ce dernier (pas le premier dernier de tout à l’heure, le dernier de maintenant, le dernier dernier, le fils de l’Empereur.. Bon, suivez, prenez des notes, je ne vais pas répéter !).
Nos deux valeureux aventuriers hésitent, se posent des questions, organisent un brainstorming, un débriefing, pour savoir si oui ou non ils acceptent.
L’Empereur, qui n’est pas une fiotte leur conseille d’accepter, sans quoi il leur infligera « le supplice du toucher rectal impérial » (scène, hélas !, coupée au montage).
Bref, les voilà en guerre contre le vilain Zarth qui possède une arme capable de détruire la galaxie.
 Iken-eiga (2007) © tous droits réservés | ADMIN